Mot du Président

Honorer notre passé, inspirer le futur,

Honor the past, Inspire the future,


« N’oubliez pas votre histoire/connaissez votre destin », ce sont les mots de Bob Marley dans la chanson Rat Race. Le message est clair et édifiant pour les générations futures afin de les inspirer à surmonter l’adversité et à suivre les traces d’un grand peuple que la science place à l’origine de l’humanité, et dont les racines prennent naissance en Afrique. Alors comment le plus ancien prototype humain peut-il être condamné à un rôle d’espèce inférieure, soumis à des actes immoraux, brutaux et mercantiles et toujours être persécuté encore aujourd’hui?

Toutes nos actions seront guidées par notre destin et notre filiation, par la dignité. Alors, prenez garde, car tandis que s’agrandit l’écart entre les générations, plusieurs souffriront, mais davantage prospéreront. Prêtons l’oreille et portons attention à nos jeunes qui comptent sur nous beaucoup plus que nous le croyons dans le monde virtuel d’aujourd’hui. Malgré la vitesse effrénée d’un nouveau monde global, il est de notre devoir, Noirs de tous horizons, de ne pas oublier ce que nous sommes et ce que nous avons traversé en tant que peuple au cours des 4000 dernières années, ainsi que nos réalisations, des grands empires aux inventions importantes. Nous devons maintenir le cap devant les défis et les embûches qui nous sont lancés par la vie et qui surviennent encore.

Nous n’avons qu’à regarder autour de nous pour constater que les Noirs vivent toujours des inégalités et souffrent du stress post-traumatique ancré dans le colonialisme et l’esclavage. Nos ancêtres ont affronté ces malheurs avec ingéniosité et les ont surmontés plusieurs fois. La flamme doit s’allumer tout de suite et illuminer chaque enfant noir. Les relations raciales doivent être améliorées grandement afin de réduire les conséquences fatales et destructrices sur les membres de la communauté noire.

Le répit apparent – au cours duquel nous avons adapté nos vies aux mesures sanitaires, de sérieuses entraves à notre bien-être – est terminé. Les Noirs doivent se souvenir de leurs luttes : pour la justice et la liberté, pour de meilleurs logements, pour l’emploi, l’éducation et les soins de santé, pour la connaissance et les opportunités grâce auxquelles chacun peut libérer son potentiel afin que nous puissions progresser. Notre résilience et notre détermination l’emporteront sur nos frustrations et nos revers. Nous ne pouvons plus simplement être mécontents et nous devons nous lever pour de véritables changements – le symbolisme et son discours gradualiste nous rappelant les progrès accomplis ne suffisent plus. Nous devons affirmer clairement qui nous sommes et ce que nous accepterons ou pas. Nous allons mettre en place, faire évoluer et soutenir les véhicules à notre disposition. Nos élites noires nous guideront dans tous les domaines afin de nous offrir un cadre nous permettant de réaliser que chaque homme, femme et enfant a besoin s’épanouir et de comprendre le respect et le souvenir, et de croire que l’histoire peut nous apprendre à imaginer ce qui nous attend.

Nos prédécesseurs ont défendu bec et ongles les droits de l’Homme, la justice, la paix et l’émancipation socio-économique, et ceux qui les suivront poursuivront le combat, puisqu’il reste de nombreux échelons à gravir vers une meilleure représentation et inclusion des Noirs, ici et ailleurs. Nous représentons plusieurs types de diversité et nous provenons de chaque partie d’un monde où l’homme africain original a laissé sa trace. Nous remercions ceux qui ont été une source de fierté pour nous.

Nous remercions également Patrimoine Canada, le ministère de l’Éducation, le ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et la ville de Montréal pour leur soutien constant et continu.



Micheal P. Farkas
Président